Fils d’argentins : David TREZEGUET et Gonzalo HIGUAIN


Tout le monde connait le point commun entre David TREZEGUET et Gonzalo HIGUAIN ; ce sont deux argentins nés sur le sol français et qui on, de par le droit du du sol, acquis la nationalité française (naturalité comme le dit Jorge HIGUAIN le papa de Gonzalo). En fait le point commun est encore plu poussé car les 2 joueurs sont nés sur le sol français lorsque leurs pères tous deux professionnels sont venus jouer en France.
Jorge TREZEGUET a joué à ROUEN et Jorge HIGUAIN à joué à BREST. Les 2 joueurs ne sont pas restés longtemps en France mais ont le temps de mettre au monde deux es plus formidables goléadors du foot moderne. Deux joueurs franco-argentin mais deux choix de carrière différents. TREZEGUET à choisi de jouer pour la France tandis qu’HIGUAIN après des tergiversations à choisi l’Argentine. Retour sur les faits :

Partie 1 La famille TREZEGUET 

Jorge TREZEGUET, est défenseur de métier (et oui). Solide 1.85 m pur 80 kg il a le profil de l’emploi. Il débute sa carrière à Estudiantes (Ce club a récemment été vainqueur de la Copa Libertadores en 2009 avec comme capitaine Juan Sébastian VERON). En 1976, Jorge se rappelle qu’il a des origines françaises (son bisaïeul TREZEGUET, originaire du Lot et Garonne aurait débarqué en argentine à la fin du 19ème siècle) et se dit que le climat français serait meilleur pour sa famille que l’Argentine où, depuis le moi de mars, la junte militaire de Jorge (ils s’appellent tous Jorge à cette époque ou quoi ?) VIDELA instaure une dictature militaire des plus sanglantes.

Le choix de Jorge est vraiment dicté par des raisons extra-sportives car il décide de signer à Rouen ! Le club est alors en division 2 mais pour sa 1ère saison en France, le club gagne son billet pour l’élite et TREZEGUET va jouer la saison 1977-78 en 1ère division. La saison débute et David né au mois d’octobre. Par contre pour Jorge la saison est longue et Rouen finit bon dernier à 13 points du 19ème !! Le club encaisse le nombre record de 91 buts dans la saison et faire l’ascenseur. TREZEGUET reste une saison de plus en France mais retourne au pays avec toute la famille en 1979. Il signera à Chacaritas Juniors un club de la banlieue de Buenos Aires. David grandira donc à Buenos Aires et signera à l’âge de 8 ans sa première licence au Club Athletico de PLATENSE. A 17 ans il dispute même un match avec l’équipe 1ère en championnat de division 1 argentine. Mais sous les conseils de son père, qui va devenir son agent, il décide de tenter sa chance en France. Sitôt la saison finie e n Argentine, il part en juillet 1995 à Paris où il loge chez Omar DA FONSECA, ami de la famille.
TREZEGUET fait alors un essai au PSG mais n’est pas retenu, il devait marquer trop de buts. 

Mais Omar DA FONSECA connait plus d’un club en France il a également joué à l’ASM et TREZEGUET peut faire un essai devant Jean TIGANA entraineur de Monaco à l’époque. Thierry HENRY, il y a quelques années avait raconté ce 1er jour de David à la Turbie. Il racontait que du coin de l’œil tous regardait de grand joueur tout sec qui ne parlait pas français et sur un exercice de centre il prend le ballon, son premier, de volée et il file en lucarne, puis il fait de même pour le deuxième. Henry raconta alors qu’il s’était dit à l’époque, une fois ça peur être e la chance mais pas 2 fois de suite. TREZEGUET claque but sur but lors e cette séance et à la fin de la journée TIGANA aurait balancé devant tout le groupe : on va le garder ce petit.
TREZGUET à 17 ans et va vite être repéré par les sélectionneurs des équipes jeunes et l’année suivant avec Henry il est sacré champion d’Europe des moins de 19 ans et termine meilleur buteur du tournoi. L’année suivante il fait quelques apparitions mais ne marque pas. En 1997-98 Sonny Anderson est parti au Barça et TIGANA le lance dans le grand bain. Il met un moment à avant de marquer son 1er but mais une fois qu’il débloque son compteur il n’en finit pas de marquer et finit la saison en trombe et marque pour sa première vrai saison en division 1 : 18 buts ce qui lui vaut d’être appelé en équipe de France quelques semaines avant la coupe du monde 98. TREZEGUET ne loupe pas le train et devient champion du monde à 19 ans ! 

La suite, c’est, après avoir été 2 fois champion de France, un départ pour l’Italie où il sera pendant 10 saisons le buteur de la juve. Formidable buteur DAVID c’est en 10 saisons à la Juve 123 buts en 214 matchs de championnat et 30 buts en 56 matchs de ligue des champions. TREZEGUET est un grand buteur et un grand joueur (il a été élu meilleur joueur du calcio en 2002 par ses pairs) qui a beaucoup donné pour l’équipe de France 3ème meilleur buteur de tous les temps derrière son pote Thierry HENRY et la légende Platini. Mais pour le franco-argentin le dilemme du choix de la sélection n’a pas vraiment eu lieu. En Argentine personne ne le connaissait (il n’a joué qu’un match en division 1) et n’était jamais convoqué en équipe de jeunes. En outre à 19 ans lorsque la coupe du monde approche, il sait très bien que PASSARELLA ne l’appellera même pas, quand il a dans son équipe Battistuta, Crespo, Claudio Lopez ou encore Adel Balbo. Pour Gonzalo HIGUAIN la situation fut différente.

Partie 2 La famille HIGUAIN

Jorge HIGUAIN est un joueur d’une autre trempe que le papa Trézeguet, c’est une vedette en Argentine, joueur vedette de San Lorenzo. Et en 1987-88 C’est un gros coup que va faire le président François YVINEC de Brest, avec la SODIBA et en toile de fond l’escroc Charly CHAKER (voir article du Old School Panini sur la saga brestoise : chap 2 L’apogée du Stade Brestois).
Jorge HIGUAIN est comme le papa de TREZEGUET un défenseur central et il donne naissance à un fils qui sera avant centre lui aussi lors de son unique année en France. L’air brestois ne sent pas bon à la fin des années 80 , rien à voir avec l’arsenal mais les pratiques du tandem YVINEC-CHAKER sentent le souffre (voir Chap 3 du satde Brestois : la chute) surtout qu’en Argentin il intéresse les plus grands et signe à River Plate. Et c’est à River que Gonzalo fera ses débuts et se fera connaitre.

Gonzalo né sur le sol français à la double nationalité et en 2006 il fait parler de lui, à seulement 19 ans c’est une star en Argentine et il refuse les convocations en moins de 20 ans sous les conseils de son père. L’affaire fait grand bruit dans le pays car elle surprend tout son monde et Gonzalo doit se justifier : "Après avoir discuté avec mon père, nous avons décidé de garder mon passeport français. Ce sera un atout si je veux jouer un jour en Europe."
Les explications ne se sont pas satisfaisantes pour le grand public argentin et les médias s’emparent de l’affaire, en Argentine mais aussi en France. Téléfoot en 2006 consacre ce sujet sur Gonzalo, ça dure 3 minutes mais ça vaut le coup de regarder jusqu’au bout pour les propos de Gonzalo !

video


Domenech saute sur l’occasion mais Higuain repousse gentiment l’invitation, prétextant qu’il n’avait pas encore fait son choix. Curieux quand on voit l’interview dans la vidéo !
En privé Higuain aurait fait son choix c’est le maillot de l’Albicesleste qu’il voudrait porter mais il y a un problème, à quelques mois de la coupe du monde 2010 Maradona ne l’a toujours pas convoqué une seule fois. Pourtant il sort 2 saisons énormes claquant 22 et 27 buts lors des 2 saisons, poussant Van Nistelroy pui Karim Benzema sur le banc de touche.

Alors Higuain va se servir des médias une nouvelles fois, en déclarant qu’il laissait la porte ouverte pour jouer chez les bleus mais c’est de l’intox pour mettre un coup de pression sur Diego. Et HIGUAIN va avoir sa chance. L’Argentine sort d’éliminatoires catastrophiques, arrachant leurs qualification in-extremis et ce qui à permis à Diego de nous gratifier d’une petite sortie de route face aux journalistes qui me fait encore rire aujourd’hui. N’empêche qu’à leur du bilan et avant de préparer la coupe du monde sud-africaine, il est clair que l’albiceleste manque de poids devant. Messi-Tevez est une formidable paire ‘attaquant mais Maradona préfère aligner c’est 2 joueurs derrière un vrai avant-centre avec un bon jeu de tête. Il convoque 2 joueurs avec ce profil, HIGUAIN et Martin « el loco » PALERMO. Mais au moment du choix au poste de titulaire, Diego préfère jouer la carte de la jeunesse. Higuain participe donc à sa 1ère coupe du monde comme avant centre titulaire de l’équipe d’Argentine et devant sa télé le 20 juin dernier il devait bien être content d’avoir refusé les convocations de Raymond le Déglinguo quand il a vu les joueurs français s’entrainer dans un bus !


P.S : A noter que dans la famille Higuain, il y a un autre fiston qui se débrouille bien., Fédérico HIGUAIN attaquant aussi. Il a joué un an à Besiktas mais l'expérience a été peu concluante et est revenu au pays. L'année dernière il jouait à Godoy Cruz et a fait une très bonne saison avec le club de Mendoza plantant 11 buts. Pour le tournoi d'ouverture 2010 il vient de signer à Banflied. (La Vignette ci-contre de Fédérico est celle avec Independiente pour l'Album Panini du tournoi d'ouverture 2008)

P.S n°2 : Voici une vignette de Gonzalo faite par Gonza RODRIGUEZ, un artiste argentin qui vit au Brésil et que j'adore. J'avais déjà mis une de ses œuvres (TEVEZ) et vous pouvez en voir beaucoup d'autres, toutes aussi magnifiques, sur son blog : http://gonzarodriguez.blogspot.com/



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...