Paninomorphologie – Ruud GULLIT

Haarlem

Ruud fait son apprentissage footballistique dans les rues d'Amsterdam. Lorsque sa famille déménage dans les quartiers Ouest de la capitale hollandaise il prend une licence et rejoint le DWS Amsterdam. A cette époque il commence à intégrer les sélections « oranje » de jeunes, en compagnie des frères Koeman notamment.
En 1978, il signe son premier contrat professionnel pour le club du HFC Haarlem (grande banlieue d’Amsterdam situé à 17 km à l’ouest de la capitale), et fait ses débuts en Eredivisie (la première division des Pays-Bas) à 16 ans en défense centrale, devenant à ce moment-là, le plus jeune joueur de l'histoire du football hollandais. De 1978 à 1982, Gullit dispute 91 matchs avec Haarlem, inscrit 32 buts et se révèle au pays entier.

Le Feyenoord

En 1982, Ruud Gullit rejoint le Feyenoord Rotterdam où il jouera aux côtés d'un certain Johan Cruyff (qui termine sa carrière après ses séjours américains). Repositionné milieu offensif, l'ancien libéro de Haarlem s'illustre particulièrement lors de la saison 1983/1984 et est nommé "Footballeur hollandais de l'année", il n’a que 21 ans. Il fait cette année-là, coup double en remportant le championnat et la coupe de Pays-Bas. En 1985, il est transféré au PSV Eindhoven où il va véritablement asseoir son statut de star. De nouveau "Footballeur hollandais de l'année" en 1986, il remporte aussi deux nouveaux championnats en 1986 et 1987. Avec ses dreadlocks et son physique athlétique, Gullit, gratifié du Ballon d'Or 1987 ne passe pas inaperçu et est bientôt l'objet des convoitises des plus grands clubs européens. Le predator Hollandais gagne alors son surnom : « la tulipe noire »

Le Milan

C'est le Milan AC qui réussit à faire signer la "tulipe noire" en 1987, pour la seconde somme record à l'époque (derrière Maradona et son transfert du FC Barcelone au SSC Naples en 1984) de 50 millions de francs français de l'époque (soit 7,7 millions d'euros). Le club lombard fera venir aussi deux autres grandes stars de l'Eredivisie: Marco van Basten la même année, et Frank Rijkaard en 1988. L'association de trois des meilleurs joueurs hollandais (champion d’Europe en 1988) à leur poste va se révéler particulièrement payant pour l'équipe italienne. Le trio produira à la fin des années 80 et au début des années 90, un jeu spectaculaire et impressionnant qui va permettre au Milan AC de dominer l'Europe du football. En 1989 et 1990, le Milan AC remporte par deux fois la Coupe d'Europe des Champions. Au delà des trophées, c'est la manière de gagner qui impressionne. Le Real Madrid est écrasé 5-0 en demi-finale de la Coupe d'Europe 1989 et le Steaua Bucarest encaisse un 4-0 en finale. Gullit marque deux fois ce soir-là.

La Sampdoria

Les blessures auront raison du trio hollandais à partir de la saison 1992/1993. Même si Rijkaard reste un pion essentiel de l'équipe, Gullit et van Basten sont souvent blessés. Gullit qui n'arrive pas à retrouver son niveau de jeu, est progressivement écarté de l'équipe. Peu confiant pour son avenir au Milan AC, le néerlandais signe en 1993 pour la Sampdoria Gênes. Sous les couleurs de son nouveau club, il se distingue de manière si remarquable dès sa première saison, que le Milan AC va le resigner à l'issue de celle-ci. Néanmoins, cela ne durera pas et Gullit retournera à la Sampdoria au cours de la saison 1994/1995 en ne jouant que 9 matchs pour le Milan.

Chelsea

En 1995, en fin de contrat, le néerlandais décide de s'expatrier dans la League anglaise et rejoint Chelsea FC, à l'époque modeste club de milieu de championnat. Malgré un bon parcours en Coupe d'Angleterre, Chelsea ne brille pas en championnat et le joueur n'apporte pas grand chose au jeu des Blues. A partir de 1996, Gullit remplace Glenn Hoddle (nommé au poste de sélectionneur de l'équipe nationale d'Angleterre), au poste d'entraîneur de Chelsea, tout en continuant à jouer (de moins en moins) sur le terrain. Premier entraîneur non britannique à exercer dans la League anglaise, il permet à l'équipe de remporter la Coupe d'Angleterre en 1997. L'année suivante, malgré une quatrième place en championnat, Gullit est limogé de son poste d'entraîneur et profite pour raccrocher des crampons qu'il ne mettait plus beaucoup à 35 ans.
Peut être paye t’il alors sa déclaration faite aux médias après un match : "Nous les avons dominé 99 % du temps. Ce sont les 3 % restants qui nous ont coûté la victoire" et qui confirme ce que je dis toujours : "le monde se divise en trois catégories, ceux qui savent compter et les autres"

2 commentaires:

  1. Ruud une idole d'enfance, une coiffure mythique (interdite à la maison néanmoins lol)! J'ai lu une anecdote marrante à propos de ses premiers jours en Lombardie
    En arrivant à Milan, Ruud tombe sur une photo de Gianni Rivera entouré de deux gardes britanniques avec le fameux couvre-chef. Il demande alors si le cliché a été fait à Londres...et le lendemain dans la presse :"Gullit ne connait pas Rivera!!" mdrr ils sont bons ces italiens!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...