Paninomorphologie - Esteban CAMBIASSO

Nouvelle rubrique sur Old School Panini, la paninomorphologie ! C’est simple : c’est l’évolution physique au fils des années d’un joueur illustrée par quelques vignettes qui ne trompe personne !!
Aujourd’hui premier d’une longue série de victimes de chute capillaire, l’argentin de l’Inter Esteban CAMBIASSO.
CAMBIASSO a un parcours atypique car tout petit il ne jurait que pour le basket mais sa taille (1.78m aujourd’hui) le pousse vers le football. Il débute à Argentinos Juniors qui est réputé dans tout l’Amérique du sud pour son centre de formation où son élève le plus prestigieux fût Diego Maradona.

Esteban apprend les bases quand à sa grande surprise il est convoqué par José PEKERMAN en moins de 17 ans pour disputer le tournoi de Toulon. CAMBIASSO fait le voyage avec des joueurs comme Pablo AIMAR qui est déjà une vedette en Argentine. Dans le Var CAMBIASSO se fait remarquer par tous les recruteurs européens et il signe au Réal de Madrid à 16 ans pour continuer sa formation. Esteban joue en équipe réserve mais il aspire à plus de temps de jeu et il retourne alors en Argentine à l’Indepediente, puis à River Plate où il remporte le titre national. Il se rappelle alors aux bons souvenirs des dirigeants du Real qui le rappelle
A Madrid malgré quelques pépins physiques, il arrive à faire oublier Claude Makélélé parti en Angleterre mais à la surprise générale, quand l’Inter le sollicite, tout le monde pense que la maison blanche va repousser l’offre tant CAMBIASSO est le seul milieu madrilène à assurer les taches défensives. Et pourtant le Réal, en besoin de liquidités, cède l’argentin et ils vont bien le regretter par la suite quand Zidane et Beckham seront obligés de s’y coller.

En Italie CAMBIASSO, s’épanouit et remporte trophées sur trophées !! 5 scudetti, une ligue des champions et 3 coupes d’Italie. En sélections bien qu’il soit un pilier de la sélection depuis 2005, Diego MARADONA ne l’a pas retenu pour la dernière coupe du monde. Là aussi les supporters de l’Argentine peuvent nourrir des regrets tant son absence s’est fait sentir au milieu de terrain.
Esteban à 30 ans a quasiment tout remporté dans sa carrière et il lui reste autant de trophées à gagner qu’il a de cheveux sur le caillou, c'est-à-dire plus grand-chose.

3 commentaires:

  1. Super ta nouvelle rubrique! j'aimerais bien voir Cris avec des cheveux...

    RépondreSupprimer
  2. Pas de souci quand tu m'auras trouvé Puyol avec les cheveux courts !

    RépondreSupprimer
  3. C'est énorme !! Excellente nouvelle rubrique et Cambiasso me fait trop marrer dans son look Rahan le fils des âges farouches

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...