L’Olympique Avignonnais 1976


Si Arles-Avignon pour la première fois de son histoire va se frotter à l’élite du foot français en ligue 1, il ne s’agit pas de la première fois qu’un club Avignonnais joue en Division 1. En effet L’Olympique Avignonnais accède en D1 au printemps 1975 après avoir terminé deuxième du Groupe A de D2., Avignon affronte en barrages (aller-retour) le FC Rouen et accède à l’élite. En revanche la saison 1975-76 sera catastrophique : 20e et dernier avec 38 matches joués, pour 20 Points, 7 victoires, 6 nuls, 23 défaites, 30 buts marqués et 80 buts encaissés. Le club fait l’ascenseur et ne remontera jamais. Au contraire le club se retrouve en difficulté financière grave en 1981 et doit abandonner son statut professionnel. La suite est une longue descente vers les abîmes du foot amateur. Rebaptisé à de multiples reprises, connaissant divers dépôts de bilan, le club du Vaucluse, aujourd’hui, végète en division d’honneur (division 6) et a assisté impuissant à la montée du voisin Arles qui a non seulement chipé le stade d’Avignon mais qui en a aussi pris le nom. En effet, le 16 juin 2009, l'Athlétic Club Arlésien est rebaptisé Athlétic Club Arles - Avignon du fait que le club doit évoluer au Parc des Sports d'Avignon pour pouvoir jouer en Ligue 2.

Voici la revue d’effectif de L’Olympique Avignonnais (aujourd’hui Avignon football 84) en 1975-76. A noter la présence en attaque de Claude Le Roy, l’homme qui a quasiment entrainé toutes les sélections du continent africain et aussi de l’entraineur Marc BOURRIER qui s’set fait connaitre pour avoir entrainé pendant des années l’équipe de France espoirs et notamment celle de 1988, championne d’Europ avec la génération Blanc, Sauzée, Paille Cantona avant de partir entrainé l’OM en 1993 et de disparaitre du monde du football en 1994 (il fera une ou deux piges à la fin des années 90 à Sète et Alès). Les commentaires en face des joueurs sont ceux présents sur l’album Panini1976 et comme le dit si bien le torréfacteur Maxwell : « ce n’est pas la peine d’en rajouter »

1-Marc BOURRIER
Entraineur de l’Olympique Avignonnais depuis 4 saisons. Il y succéda à louis Han. Ancien demi de Montpellier et Lens. Joueur d’une grande combativité et d’une ardeur inlassable. Entraineur dynamique et consciencieux
2-René GALLINA
A joué au SCO d’Angers ; Paris FC et aux Girondins de Bordeaux. Gardien d’une grande sûreté et extrêmement souple. Formé au CAVIGAL (le CAVIGAL est un club omnisport de Nice et qui a formé de grands joueurs comme l’actuel entraineur de l’OGC Nice Eric ROY par exemple, ndlr) International Espoir.
3-Didier DESREMEAUX
Arrière central puissant et efficace. A joué à Lille, Limoges et à Bordeaux. International espoir.
4-Michel JOLY
Défenseur formé à Valenciennes. Rapide, mobile, intransigeant sur l’homme. International espoirs
5-Vincent PERLES
Défenseur formé à Avignon. Tempérament d’une générosité exceptionnelle. Bon technicien (jeu de tête)
6-Yves GALATEAU
Défenseur. Produit du club. Fils de l’ancien coureur cycliste (Fabien GALATEAU vainqueur de 2 étapes sur le tour, ndlr). Stoppeur authentique, au bon jeu de tête, en progrès.
7-Michel JEAN
Arrière central. Au club depuis qu’il est junior. Présence physique et morale, bon à tous les postes défensifs.
8-Didier GILLES
Défenseur. Grand espoir du club. Extrêmement rapide type du défenseur moderne, généreux et combattif.
9-Yves HERBET
Ailier avant de jouer au milieu de terrain. 16 sélections en A entre 1965 et 1971. (1 but ndlr). A joué à Sedan, Anderlecht, Red Star, Reims et Nancy.(Ancien grand espoir du football français à la fin des années 60, a joué dans tout les sélections de jeunes, ndlr)
10-Enrique CHAZZARRETA
Milieu de Terrain,. Excellent technicien, vif et rapide, doté d’un bon tir. International argentin.
11-Michel PECH.
A fait l’essentiel de sa carrière à Nantes. Actif, adroit. International amateur.
12-Jean-Pierre GIORDANI
Ailier rapide et entreprenant. Vient de Bastia en 1975. Formé au Gazelec d’Ajaccio.
13-Christian-Jacques CASTELLAN
Avant centre. Adroit, bon des 2 pieds. Opportuniste et sens du but ; Clubs : Bordeaux Lorient, Angoulême et Ajaccio.
14-Claude LE ROY
Attaquant ou demi. Formé à Evreux, à joué à Rouen et à Ajaccio. Qualité physiques et techniques. Clairvoyant.

4 commentaires:

  1. Alex t es un ancien des histoires du foot ... chapeau
    Du coup je vais reprendre un clan pour honnorer ton taf

    RépondreSupprimer
  2. la vachte ! Claude Le Roy ressemble au Dr Cornelius de la planète des singes

    RépondreSupprimer
  3. Encore une merveille de retrouvée! Le beau Claude Le Roy! Encore un passé par Amiens! Et ce cher Marc Bourrier, ancien adjoint d'Hidalgo en Equipe de France, ancien sélectionneur de l'EDF espoir (Caahmpion d'Europe 1988 avec un génération de fou: Paille, Cantona, Silvestre, Martini, Angloma, Roche, Casoni, Sauzée, Guérin, Blanc...) et une petite pige à l'OM lors de son dernier passage en D2... Un sacré éducateur!

    Beau!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...