La French connection du calcio dans les 90's - Chap 17 William PRUNIER

William PRUNIER – SSC NAPOLI 1997-1998


Formé à l’A.J Auxerre, ce stoppeur était dur sur l’homme et très difficile à passer. Un caractère parfois difficile l'a conduit à pratiquement stopper le football lors de la saison 1992/1993. Notamment après sa première et unique sélection chez les bleus .Il France se fait balader au Parc par le Brésil de RAÏ (0-2). Prunier passe au travers et marque contre son camp. Hué sur tous les stades de France il songe à un moment a raccroché les crampons, il n’a que 25 ans. Ce sentiment d’hostilité à son égard aurait pour origine, selon lui, un reportage de Téléfoot et du journaliste Pascal PRAUD après la défaite face au Brésil. Prunier alors s’en explique, extrait d’un article de l’Yonne républicaine parue le 1er Octobre 1992 : «Durant plusieurs semaines, le capitaine ajaïste a "broyé du noir". A l’origine, un reportage de Télé-Foot, puis certains commentaires après la rencontre France-Brésil :"Je ne veux plus parler de ça, c’est oublié". Et de lancer : "Je me suis fait casser. J’en ai bavé durant deux ans, après ma blessure, pour revenir à mon meilleur niveau. Contre le Brésil, j’avais fait mon boulot, comme d’habitude, sans démériter. Et pourtant, j’en ai pris plein la gueule, après." »
"Avec ces événements, je me suis renfermé sur moi-même. Heureusement, il y avait ma femme et ma petite fille. J’ai réfléchi, et je me suis mis dans la tête de montrer le contraire de l’image que l’on m’a donnée. Faire de bons matches, encore de bons matches. Avant la Coupe d’Europe, je me suis dit qu’il fallait repartir de zéro. Tirer un trait sur tout ce qui avait pu se passer."
Et cela marche cette année là, L’AJA échoue en demi-finale de la coupe de l’UEFA ! Après avoir éliminé l’Ajax d’Amsterdam en ¼ de finale tenant du titre et invaincu en coupe d’Europe depuis 2 ans. L’AJA échoue de aux tirs aux buts au tour suivant face au Borussia DORTMUND avec d’énormes regrets. Mais PRUNIER sur le plan individuel a plus que rebondi, et fini sa saison en boulet de canon , il fut pendant cette campagne européenne intraitable. Seulement plus que tout il désire quitter le club qui ne l’a pas soutenu, selon lui, quand il fut attaquer de toute part.

Sa soif de titres le conduise à quitter Auxerre à l’intersaison pour l’OM tout fraichement champion d’Europe, malheureusement cette année là l’AJA remporte son premier trophée national (Coupe de France) et Marseille suite à l’affaire OM-VA connaît une relégation administrative. Prunier débarque alors en Gironde mais ne s’impose pas chez les Girondins et là surprise au bout de 6 mois il quitte Bordeaux pour… Manchester United, son pote de toujours Eric « the King » CANTONA a réussi à convaincre Alex FERGUSSON de laisser PRUNIER faire une pige à M.U. A travers ce geste on peut se rendre compte de l’influence énorme de CANTONA sur Fergie !! PRUNIER arrive pour faire un test. Si le premier match se passe bien, le second est une catastrophe, M.U sombre face à Tottenham et perd 4-1 avec un but de William contre son camp. Pas terrible mais M.U est en pénurie de défenseurs et Ferguson veut en voir plus car il ne veut pas juger sur ce seul match où la « Prune » est passé au travers. Résultat M.U propose un Prunier de prolonger l’essai et là, chose incroyable qui prouve que les voix du football sont insondables, PRUNIER va jouer à la star avec M.U et rétorquer qu’on ne met pas à l’essai indéfiniment un joueur de son statut ! FERGUSSON qui n’apprécié l’humour que lorsqu’il est drôle stoppe la plaisanterie et PRUNIER retrouve un club digne de son standing en signant au Danemark chez le prestigieux FC Copenhague. Non mais desfois c’est à se demander ce qu’il leur passe dans la tête ?

Au bout de 6 mois Loulou NICOLLIN va le chercher au milieu des pêcheurs d’anchois pour le ramener du côté de la Mosson. Il effectue une seule saison en Hérault et fait ses valises, destination le prestigieux SSC NAPOLI, où il devrait s’associer en défense centrale à la star argentine Roberto AYALA. Mais le rêve napolitain de la Prune va se transformer en calvaire, il ne prendra part qu’à 4 rencontres avec le Napoli lors de son unique saison en Italie, suivra la Belgique avant un retour en France avec un dernier challenge réussi à Toulouse.
Aujourd’hui PRUNIER est entraineur de la Jeunesse Sportive de CUGNAUX (Haute Garonne) en CFA 2.

2 commentaires:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...