La French connection du calcio dans les 90's - Chap 25 Bruno N'GOTTY

Bruno N’GOTTY – MILAN AC 1998 – 1999, VENEZIA calcio 1999-2000

Icone de GERLAND on ne peut pas dire que N’GOTTY ait connu une carrière ascendante, bien au contraire. Sorti du centre de formation, il intègre alors l’équipe première en 1988 à 17 ans. L’OL végète en seconde division depuis 5 saisons et le jeune président Aulas, arrivé la saison précédente, a fait venir de Mulhouse un nouvel entraineur, l’ancien capitaine des gones : Raymond DOMENECH. (Voir les articles Old School Panini sur Domenech : DOMENECH Chapitre 1 : Le "BOUCHER" de Gerland et DOMENECH Chapitre 2 : Entraineur ou Acteur ? ) DOMENECH fait totalement confiance au jeune défenseur et en fera le pilier de sa défense. L’OL est sacré champion de France de D2 cette saison là. Ensuite N'GOTTY fait l’apprentissage de l’élite et s’impose comme un des bons défenseurs du championnat. Mais le déclic va arriver en 1993 quand Jean TIGANA arrive entre Rhône et Saône pour diriger son ancien club. Avant même le premier match de la saison TIGANAN prend à part N’GOTTY et lui tiens le discours que si il adopte une hygiène de vie plus saine en dehors du terrain, si il s’investit plus dans cet entrainement invisible alors il connaitra l’Equipe de France rapidement. En gros et le radio-moquette de Tola Vologe rapporte des propos plus simple de l’actuel technicien des Girondins : « Si t’arrêtes de bouffer des big-macs tu iras en équipe de France ». Sous TIGANA, N’GOTTY explose !! l’OL pour la première fois de son histoire termine 2ème en 1994-95. Et le volume de jeu, le niveau d'intensité imposé à chaque rencontre par N’GOTTY impressionne tous les observateurs qui ne comprennent pas qu’Aimé JACQUET l’ignore encore à chaque convocation des A.

Sa première sélection, il l’a connaitra durant l’été 1995, quelques semaines après avoir signé au PSG, cette histoire m’a toujours laissé dubitatif. Comme à l’époque le fait que Jacquet convoque toujours en milieu offensif gauche le nantais Pedros, qui sans ses petits copains de la Jonelière était un joueur de seconde zone (avis très personnel mais qui prend toute sa mesure quand on regarde la carrière de l’ancien canari à posteriori) alors qu’un certian Franck GAVA cassait la baraque.
En tout ca N’GOTTY débute avec les bleus lors de la première rencontre de la saison 1995-96, juste avant l’Euro anglais. Ce soir là débutent également Thuram et Zidane, mais la comparaison sous le maillot tricolore s’arrête là.
Au PSG, N’GOT est un titulaire indiscutable, mais ses prestations sont en dents de scie, heureusement il connait le meilleur un certain 8 mai 1996 au stade du Roi Baudoin à Bruxelles. En finale de la défunte Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes, le SPG écrase 1 à 0 le Rapid de Vienne de Trifon IVANOV, l’idole de Thierry Roland (voir article Old School Panini sur Trifon IVANOV et mis à jour aujourd’hui : Trifon IVANOV ) D’un coup franc écrasé N’GOTTY donne la coupe d’Europe à Paris.

En 1998, déçu de ne pas avoir été retenu pour la coupe du monde il décide de quitter la capitale, où le club n’arrive pas à se dépêtrer des crises qui lui coutent le titre chaque saison. N’GOTTY pense qu’une place en bleu passe par un grand club européen qui joue la ligue des champions chaque année. N’GOTTY arrive alors en Italie parla grande porte et signe au Milan AC . IL dispute 25 matchs de championnat mais essentiellement au milieu de terrain. DOMENECH aussi avait essayé de positionner N’GOTTY au milieu devant la défense, a ce poste il était encore plus fort que derrière, mais l’ancien sélectionneur de la France aimait trop alors les bons 0-0 sans actions alors il a vite fait redescendre N’GOTTY en charnière centrale, et même Remi GARDE il l’a mis en défense centrale, mais quel gachis quand je pense qu’on a mis ce mec à la tête de l’équipe de France ! En tout cas ZACCHERONI aime voir le français au milieu, et il alterne son temps de jeu avec Ambrosini.

Et le MILAN remporte le scudetto lors de la dernière journée, on se dit que N’GOTTY va faire une carrière chez les rossoneri à la Marcel DESAILLY. Seulement la suite est beaucoup plus houleuse, sa santé devient fragile et il connait les blessures à répétition, N’GOT perd sa place, il est alors prêté à Venise mais il est éloigné des terrains régulièrement suite à des pépins physiques et Venise est reléguée à la fin de la saison. Il quitte donc l’Italie pour rejoindre l’OM.
Associé en défense centrale avec Zoumana CAMARA, N’GOTTY est confiant et prétend que l’OM peut et doit jouer le titre avant le début de la saison. L’OM terminera l’exercice 2000-2001 en position de premier non-relégable et la charnière centrale est lynchée par tous les suiveurs marseillais. NGOTTY change d’air, direction la premier league. A Bolton où il retrouvera du temps de jeu. Il mettra un terme à sa carrière en 2008-2009 après 21 saisons de professionnalisme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...