La French connection du calcio dans les 90's - Chap 15 Ibrahim BA

Ibrahim BA – MILAN AC 1997-2003 (Pérouse 1990-2000)

Astéroïde du football français !! Les gens qui ont été témoins de son passage éclair au sommet du football européen auraient du faire un vœu car telle une comète, il repartit dans l’anonymat aussi vite qu’il en était sorti.
Joueur prometteur du Havre, il est recruté en 1996 par les girondins de Bordeaux et là il casse la baraque et les reins des adversaires !! Milieu droit son impact est énorme et se fait remarquer par l’Europe entière. Il intègre rapidement l’équipe de France où il s’impose tout de suite. Il livre pour sa 1ère sélection un récital face au Portugal. Le bordelais signe sur un exploit individuel le seul but du match. La saison suivante alors que tous les clubs européens sont à genoux devant lui, Ibrahim signe alors au prestigieux Milan A.C.

Paumé dans un effectif pléthorique tant en quantité qu’en qualité, « Ibou » BA joue aussi souvent que Taiwo cadre ses coups francs. . Devenu coupeur de citrons en Italie, il arrive néanmoins à préserver, pour un temps, son statu de joker de luxe chez les bleus, en effet Aimé Jacquet continue de le sélectionner, mais le résultat est identique, BA a perdu son football en traversant les Alpes et la magie s’est en allé à tout jamais. Plus jamais on ne verra Ibrahim BA réussir un débordement !! Dans une nuit rocambolesque de mai 1998, « Ibou » BA fait partie des 6 joueurs évincés par le sélectionneur à un mois de la coupe du monde (voir l'article du Old School Panini sur "Les ratés de Panini pour le mondial"
Il ne s’en remettra pas...d’autant que le MILAN le prête à PEROUSE pour lui donner du temps de jeu. « Ibou » BA fait reparler de lui : embrouilles avec ses coéquipiers, caprices de stars, bastons sur le terrain et un bilan comptable brillant de 1 but dans la saison, bref il se plante mais en beauté et fait logiquement le boomerang : retour à l’envoyeur. Au Milan après une nouvelle saison de cirage de banc, chauffage de douches, et coupage de citrons, en règle « Ibou » BA entame une nouvelle carrière, il devient chroniqueur pour le guide du routard. Prêté à l’OM, il ne finit pas sa saison fantomatique, au fait si vous voulez gagner un pari avec des supporters marseillais, affirmez leur que BA à porté les couleurs de l’OM, vous gagnerez un coup sûr.
S’en suit un retour en Lombardie avant de partir en Angleterre, à Bolton, perfectionner son anglais. Après son séjour linguistique terminé (9 matchs dans la saison) il file en Turquie au Rizespor. Malheureusement il oublia dans ses valises ses crampons, donc il ne resta que 6 mois et ne joua que deux matchs. Là alors que n’importe quel autre joueur aurait raccroché les crampons, « Ibou » voyant qu’il ne lui restait qu’ne page de son passeport sans tampons décide de partir en Suède. Il signe chez le prestigieux Djurgårdens IF. Il débarque en Février 2005 en Suède et quelques mois après son arrivée il ajoute une seconde ligne à son palmarès, après le scudetto de 1999 avec le Milan AC, en décrochant le titre de champion de Suède. Un titre que peu de joueurs français n’ont remporté !!

Il rempile donc la saison suivante avec le club suédois, mais BA cire le banc encore et toujours sauf qu’en Suède il commence sérieusement à se geler les arpions. D’autant plus que les dirigeants l’avaient surtout signé pour faire un coup médiatique mais au bout d’un an a payé ce coupeur de citrons givrés, ils décident de résilier son contrat. Nus sommes en Janvier 2006. Et pendant un an on a plus de nouvelles, aurait il raccroché définitivement les crampons ??!! Non absolument pas !! En janvier 2007, en fait le temps qu’il démonte et remonte tous ces meubles IKEA acheté à Djurgårdens, il réapparait dans le club italien de VARESE en Série C1 (l’équivalent de la CFA en France). Bien entendu il ne joue pas, non il s’entraine avec les joueurs pour maintenir sa condition physique. Et ça marche, l’impensable arrive en Juin 2007 où on apprend qu’Ibrahim BA signe au Milan AC !! Au départ tout le monde pense que c’est une blague mais pas du tout le contrat est confirmé officiellement par les dirigeants milanais. Bien entendu toute l’Europe du football se pose des questions, est ce que les champions d’Europe n’ont plus de coupeurs de citrons dignes de ce nom ? BA aurait il marabouté Ancelotti pendant ses vacances au club Med de Dakar ? Berlusconi aurait il parié avec Roberto Benigni qu’il était encore plus barjot que lui ?

On ne saura jamais néanmoins qu’à 33 ans « Ibou » BA se retrouve sous contrat avec le MILAN une fois de plus. Pour être sérieux, un peu, il semblerait que son contrat ait été fait pour honorer Ibarim BA avant de prendre ses nouvelles fonctions de chargé de recrutement pour le Milan dans la zone Afrique. On peut souvent critiquer le Milan mais c’est tout de même un club qui a toujours agit avec classe avec ses anciens joueurs, la preuve une fois de plus.

En tout cas pour en revenir à Ibrahim BA, ce joueur reste une des plus grandes énigmes du football.

4 commentaires:

  1. Tu as raison une vraie énigme, je me souviens de son passage à Bordeaux, sur le côté droit il était phénoménal. Comment peut-on être aussi fort un jour et aussi transparent le lendemain...Incroyable ce mec.

    RépondreSupprimer
  2. c'est impressionnant c'est à la vitesse où ça c'est produit !! En débarquant du havre en gironde, il devient le meilleur joueur en équipe de France et après il finit remplaçant en Suède !!
    A mon avis c'est soit du dopage, soit une dépression nerveuse ! non ?

    RépondreSupprimer
  3. Mr BOUROUF vous avez l'art de raconter une histoire. votre article est passionnant et marrant. Je suis mort de rire

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...