La Hollande de 1974

CRUYFF ET LE FOOTBALL TOTAL

A la suite des succès européens de Feyenoord et de l'Ajax aux débuts des années 1970 (4 Coupes des clubs champions successives de 1970 et 1973), les Oranje arrivent en Allemagne pour la Coupe du monde 1974 en position de favori. Emmenés par des joueurs aussi talentueux que Johan Cruyff, Johan Neeskens, Johnny Rep ou Ruud Krol qui pratiquent ce qu'on va appeler alors le « football total »
Le football total est un schéma de jeu introduit et mis en place par l'entraîneur néerlandais Rinus Michels lorsqu'il entraînait l'Ajax Amsterdam puis l'équipe nationale des Pays-Bas durant les années 1970. Ce concept proposait un jeu offensif basé sur le mouvement et la permutation des postes durant les matchs. Ainsi, au lieu de séparer les postes de défenseurs et d'attaquants, le football total obligeait chaque joueur à participer à l'attaque et à la défense en fonction des moments du match. Les impressionnantes victoires de l'Ajax Amsterdam en Coupe d'Europe des clubs champions en 1971, 1972 et 1973 récompensèrent ce concept de jeu.


Dans ce système, élaboré autour d'une formation 4-3-3, tous les joueurs devaient être capables de se muer en attaquants, milieux ou défenseurs. Les permutations de postes y sont essentielles, les défenseurs se retrouvent parfois aux avant-postes et à l'inverse, les attaquants en position de stoppeurs. Le 4-3-3 demandait aux joueurs de changer de position et de faire un pressing haut. Tous les joueurs de champ participaient aux attaques. Les arrières latéraux remontaient sur les côtés et même le gardien « volant » participait au jeu. Néanmoins, ce style de jeu impliquait une grande polyvalence des joueurs et surtout de solides capacités physiques et techniques.

Il fallait une grande complicité entre les joueurs et les automatismes devaient être repensés totalement, pour résumer cela le défenseur de l'Ajax, Barry Hulshoff donnait l'essence du travail nécessaire à l'entrainement: "Nous discutions tout le temps d'espace. Johan Cruyff parlait toujours de là où l'on devait courir et se tenir, et de quand rester immobile." "Il s'agissait de faire l'espace, de l'investir, et de l'organiser comme de l'architecture sur le terrain de football" Facile à dire et mais à mettre en place ce n'est pas la même limonade. La chance de cette génération hollandaise est qu'elle dispose de 2 entraineurs de génie, MICHELS sur le banc et CRUYFF sur le terrain.

Autre révolution de l'époque : la préparation physique. Le football total demande un volume de jeu important pour chaque joueur et MICHELS en a conscience, après l'échec de la finale de la coupe d'Europe des Champions face au Milan A..C. Il est persuadé que son système est performant mais il faut que ses joueurs augmentent leur volume de jeu. IL va dès lors mettre en place une préparation physique intense, véritablement révolutionnaire pour l'époque mais que tous les clubs professionnels font aujourd'hui.

L'apogée du football total sera la Coupe du monde 1974. Rinus Michels qui a pris les rênes de l'équipe nationale des Pays-Bas, veut imposer son système de jeu dans la plus grande compétition du football. Forts de joueurs formés à l'Ajax comme Cruyff ou Neeskens, les Oranje écrasent leurs adversaires: Argentine (4-0), Brésil (2-0) et impressionnent les observateurs. 

Au 1er tour les Hollandais déroulent assez facilement avec une victoire 2-0 face aux uruguayens (déjà) 2-0 avec un double de Johnny REP.L'équipe termine 1ère de son groupe et se qualifie pour le second tour. Et là aux yeux du monde entier les hollandais vont livrer une leçon de football, qui va poser les bases du football moderne.

Un homme va être le symbole de cette révolution, c'est Johan NEESKENS il est le milieu de terrain moderne capable de récupérer les ballons en défense et premier relanceur et organisateur de l'équipe. Pendant cette coupe du monde, le milieu batave inscrit 5 buts et termine second meilleur buteur de la compétition. Avant la coupe du monde il était impensable de voir un milieu défensif figurer parmi les meilleurs buteurs et notamment les adversaires des Oranje. Premier adversaire du second tour, le favori avant l'épreuve : l'Argentine. Le match est une démonstration, 4-0 pour les hollandais avec un double de Cruyff, un but encore de Rep et un autre de Kroll. Ensuite ils dominent 2-0 les impressionnants allemands de l'est qui avait battus la RFA au 1er tour (buts de Neeskens et Rensenbrik). Enfin pour le dernier match, ils battent les champions du monde en titre, le Brésil 2-0 (Neeskens et Cruyff). Du 26 juin au 3 juillet 1974, en une semaine les Hollandais ont démontré l'efficacité de leur football total, en dominant 3 prétendants au titre suprême, en inscrivant 8 buts  (où tout le monde est capable de marquer, des défenseurs aux attaquants) et en encaissant aucun.
Le problème c'est que si la Hollande gagne tous ses matchs, le seul qu'elle va perdre c'est la finale contre l'Allemagne. 
Pourtant cette finale débute bien pour les favoris, ils donne le coup d'envoi, font tourner le ballon pendant 2 minutes quand CRUYFF accélère et est fauché dans la surface. NEESKENS transforme le péno et les allemands sont menés sur leur terrain alors qu'ils n'ont même pas encore touché le ballon. Seulement par la suite les hollandais ralentissent le rythme (épuisé après un mois de compétition en pratiquant un jeu très exigeant physiquement ou suffisance de certains joueurs ?) en tout cas l'Allemagne reprend l'initiative du jeu et étouffe les hollandais devenus méconnaissables. L'Allemagne remporte la finale 2-1.
Dans cet article sur les 14 joueurs présentés 10 ont évolués ensemble à l'Ajax qui a dominé le football européen, mais progressivement les joueurs vont voguer vers d'autres cieux. Cruyff puis Neeskens vont rejoindre MICHELS parti entrainé le FC Barcelone. Johnny REP lui va venir émerveillé les supporters du championnat de France. La Hollande va alors perdre ses automatismes et même si l'équipe reste une des meilleures nations du monde elle sera incapable de reproduire ce qu'elle avait démontré en Allemagne.

4 ans après en Argentine, elle échouera encore en finale, encore face au pays organisateur. Les Pays-Bas se sont présentes en Argentine pour le mondial 1978 sans son capitaine Johann CRUYFF. De 1978 à 2008, tout le monde pensait que c'était par opposition à la dictature militaire en Argentine. Or, le triple ballon d'or a révélé, le 16 avril 2008, à la Catalunya Ràdio, que son absence était due à une agression à son domicile catalan, lié à à une tentative d'enlèvement : "J'ai eu un fusil pointé sur ma tête, j'ai été ligoté, ma femme a aussi été ligotée, et mes enfants étaient présents dans mon appartement de Barcelone. Il y a des moments où d'autres valeurs priment dans la vie". Avec CRUYFF peut-être que la Hollande aurait remporté la coupe du monde néanmoins les Oranje des années 70 resteront comme une des plus grandes équipes de tous les temps mais qui ne remportera aucun trophée, ce qui est assez contradictoire.

























Symbole de ce football révolutionnaire, ce penalty mythique tiré à l'époque de l'Ajax par Cruyff.
A noter au passage la branlée infligée à l'adversaire.

video

Pour tous les amoureux du football hollandais et cette équipe de 1974, vous pouvez trouvez ces beaux produits chez nos amis du rétro football club.






Enfin et pour conclure sur cette équipe 1974, le logo dessiné par Panini pour illustrer cette équipe des Pays Bas de 1974, il est curieux de voir l'éditeur Italien tourner en dérision la mascotte Hollandaise ,peut être un signe prémonitoire pour cette équipe qui connaitra la gloire avant la grande désillusion de Munich.


2 commentaires:

  1. Superbe boulot de mon amis Alexandre, dedié a l'Hollande de Cruyff, bravo!

    Alessandro
    Retro Football Club

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...