La French connection du calcio dans les 90's - Chap 8 Alain BOGHOSSIAN

Alain BOGHOSSIAN – SSC NAPOLI 1994-1997, Sampdoria de Gênes 1997-1998, PARME AC 1998-2002

Issu du centre de formation de l’OM, Alain BOGHOSSIAN n’arrivera jamais à s’imposer dans le groupe PRO de l’ère TAPIE. EN 1992-93, année du sacre européen pour les phocéen,s BOGHOSSIAN est prêté à ISTRES en division 2.où il s’épanouit pleinement. Titulaire indiscutable, il se paye même le luxe d’inscrire 8 buts, et après le sacre de Munich et les départs liés à l’affaire OM-VA, il y a de la place au milieu de terrain suite aux départs de Deschamps, Sauzée, Jean Jacques Eydelie… BOGHOSSIAN s’impose enfin dans le onze de départ. Seulement à la fin de la saison l’OM est sanctionnée et reléguée en seconde division, et BOGHOSSIAN fait ses valises pour Naples.

A Naples BOGHOSSIAN y passera 3 belles saisons. Peu connu en France, il est une des valeurs sûres du Calcio. En 1997, il rejoint la Sampdoria de Gênes plus ambitieuse que le SSC NAPOLI et c’est à ce moment que le destin frappe à sa porte. Alors que la Coupe du Monde approche, Aimé Jacquet fait appel à lui dès l’automne. Il ne quittera plus les bleus, même s’il est loin d’être un titulaire indiscutable, son bagout et sa bonne humeur irradie le vestiaire… C’est comme ça qu’il composte son billet pour le groupe des 23, au détriment d’un Sabri Lamouchi ou un Martin Djétou. Il se paye même le luxe de remplacer Christian Karembeu peu avant l’heure de jeu lors de la finale de la Coupe du Monde…
Après un tel sacre, il quitte La Samp’ pour Parme qui est alors au faîte de sa gloire. C’est là qu’il bâtira son palmarès en club. Il remporte d’ailleurs la Coupe de l’UEFA au détriment de l’OM, victoire 3-0 dans une équipe qui est une véritable constellation de stars : Gigi BUFFON, Fabio CANNAVARO, Lilian THURAM, Roberto SENSINI, Dino BAGGIO, Diego FUSER, Juan Sebastian VERON, Mario STANIC, Adel BALBO, Faustino ASPRILLA, Enrico CHIESA ou encore Hernan CRESPO !!

Cette même saison, il gagne également la Coupe d’Italie… 1999 marque l’apogée de Boghossian… En effet, en 2000 il rate l’Euro à cause d’une blessure… Ses 2 dernières saisons à Parme sont également sur une pente descendante. Malgré tout Roger Lemerre continue à lui faire confiance et avec le reste de l’équipe il part pour la Corée. Il ne prendra part à aucun match lors du fiasco asiatique.

2 commentaires:

  1. C'etait vraiment un joueur excellent, trop souvent sous-estimé !
    J'adore cette Saga ;)

    RépondreSupprimer
  2. Merci, mais là on va attaquer les flops ça va être un peu plus drôle je trouve

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...