La French connection du calcio dans les 90's - Chap 4 Marcel DESAILLY

Marcel DESAILLY - MILAN AC 1993-1998

Pour moi dans les années 90 il y’a plusieurs raisons majeures qui ont poussé toute une vague de joueurs français à aller dans la calcio, alors le meilleur championnat européen. L’arrêt Bosman et la qualité des joueurs (Ah la formation française) en sont deux évidentes mais il y en a une qui a bouleversé l’ordre des choses à une vitesse accélérée c’est l’affaire OM-VA. Après Michel PLATINI alors le meilleur joueur en Europe, il a fallu attendre un moment avant de voir des joueurs dans le Calcio. Blanc, Papin et Sauzée étaient des joueurs d’exception, formant la colonne vertebrale de l’équipe de France de Michel PLATINI, celle qui remporta tous ses matchs sur la route de l’Euro 1992. Avec l’affaire OM-VA c’est une grappe de joueurs issus du championnat français qui va arriver à l’intersaison et ces joueurs vont exploser de l’autre coté des Alpes, forçant la main aux recruteurs transalpins de se pencher un peu plus sur notre championnat. Parmi ces joueurs partis à l’intersaison en Italie, le Portuguais Paolo FUTRE à la Reggina, Alen BOKSIC à la Lazio, ANGLOMA au Torino ou encore DESCHAMPS à la Juve. Mais aussi bien sûr celui qui nous intéresse et qui va exploser en Italie : Marcel The « Rock »DESAILLY.

Au Milan AC, DESAILLY est reconverti en milieu défensif par l'entraîneur Fabio CAPELLO, dont l'équipe remporte la Ligue des champions en 1994. Le français, que Capello décrit comme « un joueur d’exception […] qui a eu l’énorme mérite de s’intégrer immédiatement à notre système de jeu », abat un volume de jeu rarement égalé lors de ses dernières années. Lors de la finale d’Athènes où les hommes de CAPELLO ridiculisent le Barça de CRUYFF donné par tous les médias comme archi-favoris et sûr de remporter le match avant même de l’avoir joué ; il étouffe à lui tout seul le jeu catalan. Le beau jeu prôné par le coach hollandais ne voit jamais le jour pendant 90 minutes et le Barça repart avec une des plus belles valises de l’histoire ed la coupe d’Europe et ce 4-0 en finale. Ce soir là le milieu milanais a muselé les pourvoyeurs de ballons qu’étaient les Guardiola et Bakero, privant les stars Romario et Stoichov de ballons. Sur le terrain on ne voit que Desailly et le « rock » se permet même le luxe d’inscrire le 4ème but milanais, déconcertant de facilité.

Il devient le premier joueur à remporter l'épreuve deux années de suite avec deux clubs différents. Milan est sacré champion d'Italie en 1994. L'année suivante, Desailly dispute sa troisième finale consécutive en Ligue des champions, mais les « Rossoneri » s'inclinent face à l'Ajax Amsterdam. Il remporte de nouveau le championnat avec Milan en 1996 et atteint la finale de la Coupe d'Italie en 1998. Redescendu en défense centrale, DESAILLY s’est forgé un mental de vainqueur et la rigueur des grands défenseurs à l’italienne. Cette expérience il en fera profiter grandement les bleus, se révélant comme l’un des meilleurs joueurs sinon le meilleur du mondial tricolore.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...