La French connection du calcio dans les 90's - Chap 11 Pierre LAIGLE

Pierre LAIGLE – SAMPDORIA de GÊNES 1996-1997

Pierre LAIGLE débute sa carrière avec le RC Lens. Le gaucher s’impose comme l’un des meilleurs milieux du championnat de France et connaît les honneurs de la sélection en 1996. Et, effet de mode chez les recruteurs transalpins qui débauchent tout nouveau sélectionné tricolore, il signe dans la foulée à la Sampdoria de Gênes. En série A, Pierre LAIGLE fait plutôt bonne impression même si la Sampdoria est depuis quelques années rentré dans le rang (Voir article Old School Panini sur C.KAREMBEU). En 3 saisons LAIGLE est un titulaire indiscutable mais il souffre d’un déficit d’image en France car trop peu médiatisé, en outre il n’a toujours pas digéré son éviction du groupe des 28 juste avant la coupe du monde 1998, avec Lionel Letizi, Martin Djetou, Sabri Lamouchi, Ibrahim Ba et Nicolas Anelka il fera parti du clan des « bannis de Clairefontaine ».

En 1999 la Sampdoria est plus que rentré dans le rang vu qu’elle est reléguée en Série B, mais la côte du l’ancien lensois est encore élevé. C’est l’OL qui va mettre la main à la poche, les nouveaux investisseurs (groupe PATHÉ) cassent leurs tirelires en cet été 99 sur les bords du Rhône. Laigle pour 50 millions de francs rejoint l’OL, en même temps que Sonny Anderson (120 millions en provenance de Barcelone) et Tony VAIRELLES (70 millions). L’OL change de standing et Laigle voit l’opportunité de retrouver le groupe des bleus en intégrant une équipe ne cachant plus ses ambitions.

La première saison est difficile, pour le joueur mais aussi pour le club. Heureusement la saison suivante Jacques SANTINI, principal artisan les saisons précédentes du recrutement réussi de l’OL, prend les reines de l’équipe première (voir article Old School Panini sur Jacques SANTINI) et l’OL commence à glaner les trophées. Pierre LAIGLE, est un titulaire en puissance et gagne la coupe de la ligue en 2001, son premier trophée chez les pros après 11 saisons et plus de 300 matchs. La saison suivante il permet à l’OL de remporter son premier titre de champion. Il inscrit d’ailleurs le dernier but de la « finale » historique du championnat 2001-02 à Gerland face à son ancien club qu’il crucifie (3-1).
Ensuite il signera à Montpellier mais ne foulera plus trop les pelouses suite a de nombreux pépins physiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...