France - Uruguay Coupe du monde 2002

Le dernier France-Uruguay en coupe du monde.
 
Le 6 juin 2002 à Busan en Corée du Sud les deux équipes nous livrent un bon 0-0 des familles. 6 jours après le tremblement de terre face au sénégal les bleus sont attendus au tournant. Zinédine ZIZOU est toujours forfait, il manquera les 2 premier matchs suite à une contracture à la cuisse survenue lors d'un match de préparation polémique face à la Corée du Sud. Les bleus ont sombré face au Sénégal sans son maitre à jouer, ils ont souffert aussi de l'absence de Robert PIRES, étincelant avec Arsenal, le gunner se pètera les ligament au mois de mars de cette année en effectuant un saut de cabri pour éviter un défenseur qui le taclait. De 2000 à 2002 l'association Pires-Zidane brillait et la France alignait les scores de Playstaion. Championne du monde et d'Europe en titre, n°1 de la FIFA incontesté la France ne se remettra jamais de la perte de ses deux meneurs.
Mais à ce moment là tout le pays pense que les bleus vont se ressaisir  après l'incident de parcours face au Sénégal et tout balayer sur leur chemin. Le match contre l'Uruguay est déjà décisif et il faut à tout prix l'emporter pour laver l'affont du match face aux lions de la Terranga.
 
Le match :
 
Les bleus ne pouvaient pas imaginer une pire entame de match. 8ème minute : TREZEGUET marque un but refusé pour un hors jeu imaginaire. 16ème minute Franck LEBOEUF se blesse, quoique ça c'est peut être un bon signe. Car ce choix de LEMERRE est très contesté depuis quelques mois. L'ancien Strasbourgeois ne livre pas des prestations époustoufflantes depuis des mois, en sélections et surtout en club où Chelsea le cède à Marseille la saison précédente. Sur la canebière LEBOEUF livre une saison pathéthique où les cagades succèdent aux boulettes. Tandis que dans le même temps Lilian THURAM est au sommet de son art en défense centrale dans le calcio.

Avec Parme il a été élu meilleur joueur étranger du championnat italien et la Juventus la saison précédente à cassé la tirelire pour le recruter. Il forme alors avec MONTERO une des charnières centrale les plus solides d'Europe.
Donc avec la blessure de LEBOEUF, LEMERRE fait ce que tout le monde attend, il associe THURAM-DESAILLY dans l'axe et fait rentrer Vincent CANDELA, le bouillant romain, à droite. La défense est solide mais il est difficile de s'en rendre compte vu que les Uruguayens sont plus préoccupés de consolider leurs barricades devant le but de Fabian CARINI.
Mais le vrai fait de match qui va mettre du plomd dans l'aile des bleus, se produit à la 25ème minute, Thierry HENRY, suite à un corner uruguayen ,croit récupére le ballon mais il fuit devant lui et il se jette les deux pieds en avant sur le ballon. le problème c'est qu'à ce moment là le ballon est dans les pieds de ROMERO. Le gunner emporte tout et l'arbitre sort le carton rouge.
Et à ce moment là, le match est fini. LEMERRE suite aux forfait de ZIZOU et PIRES avait modifié son schéma ne jouant qu'avec un seul meneur, le parmesan Johann MICOUD, excellent en club mais qui ne se sera jamais adapté dans le groupe France et deux ailiers, WILTORD à droite et HENRY à gauche.
 
Après l'expulsion d'HENRY, LEMERRE ne fait aucun changement laissant le seul TREZEGUET en pointe au milieu des 3 défenseurs centraux de l'Uruguay, les 2 stoppeurs Alejandro LEMBO et Gonzalo SORONDO et derrière eux le libéro, coéquipier de TREZEGUET à la juve, l'excellent MONTERO, un defenseur dans la ligné des défenseurs urugayens, si le ballon passe le bonhomme ne doit pas le suivre. Pour s'occuper de l'animation offensive MIioud bascule à gauche comme il le faisait souvent à Bordeaux et Wiltord reste à droite, seulement l'Uruguay en face en plus de ses 3 défesneurs centraux évolue aussi avec deux arrière slatéraux. On insiste à un non match.

Il faudra attendre la 80ème minute pour se réveiller et l'entrée en jeu de Djibril CISSE qui réalise le 1er débordement du match à son premier ballon mais c'est un peu tard. La France engrange son premier point après ce 0-0 de piètre facture mais aussi son dernier dans ce fiasco asiatique, qui se soldera sans aucun but alors qu'elle compte dans ses rangs, le meilleur buteur du dernier championnat d'Angleterre  (HENRY avec 24 buts) mais aussi celui d'ITALIE (TREZEGUET avec 24 buts aussi) et celui de France (CISSÉ avec 22 buts). LEMERRE, sur un nuage pendant 4 ans avec les bleus, connait une chute violente et il est démis de ses fonctions à la suite du mondial.


2 commentaires:

  1. C'est cool que tu refasses vivre des équipes qui avaient des "corones" ... ça fait oublier nos petits branleurs de quartier

    RépondreSupprimer
  2. Malgré l'élimination de 2002 les mecs honoraient le maillot bleu, rien à voir avec les racailles de cités qui ont pris le pouvoir en équipe de France aujourd'hui. Vivement l'arrivée de Laurent Blanc qui fasse le grand ménage dans le vestiaire mais aussi dans l'encadrement et la fédération qui a cautionné tout ça !!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...