Argentine - Grèce 1994

Le dernier coup d’éclat de Diego MARADONA avec l’Argentine

Ce match  il en a fallu des circonstances pour que DIEGO le joue, son 22ème match de coupe du monde, un record à l’époque. Petit retour en arrière : Début des années 90 Diego est l’idole d’un peuple et roi de Naples, il a conduit le club du sud de l’Italie à deux scudettis historiques et remporte en 1989 la coupe de l’UEFA. Cependant l’histoire entre Naples et Diego va finir en eau de boudin pour « el pibe de oro ». A l’époque on parle d'enfants illégitimes, de consommation de drogue, de connexions avec la Mafia... et en mars 1991, Maradona est contrôlé «positif» après un match de championnat d'Italie. L'objet du délit: la cocaïne! La Fédération italienne condamne la star à une suspension de 15 mois. Elle fera de même par la suite avec le favori de Maradona, le Romain Claudio Caniggia.

Rentré en Argentine, Maradona est arrêté un mois plus tard en possession de cocaïne. Après une cure de désintoxication imposée par la justice, «El Pibe» fait un premier retour à Séville. Mais, quelques mois après, le club andalou licencie l'Argentin qui ne fait pas preuve de beaucoup d'assiduité aux entraînements et est très éloigné de son poids de forme. Il retourne à Buenos Aires et signe chez les Newell's Old Boys de Rosario qu'il quitte rapidement. On croit alors Maradona perdu pour le football.
Pendant ce temps là la sélection Argentine peine, orpheline de son maitre, dans les éliminatoires pour la coupe du monde 1994. Et, coup de théâtre le 5 septembre 1993: en allant s'imposer 0-5 à Buenos Aires, la Colombie provoque indirectement le retour de Maradona, plébiscité par le peuple. Mais «Dieguito» s'est laissé aller, il a grossi. Pour revenir au sommet, il s'inflige un traitement de forçat: il suit un régime draconien, fait de la musculation, se lève aux aurores pour s'entraîner tout seul lui qui est sans club. Résultat: lors du barrage pour la qualification contre l'Australie, Maradona est le principal artisan de la victoire. L'ex-vedette de Boca Juniors n'est plus la honte de l'Argentine mais son héros. Pas question de se priver de lui pour la World Cup même si il n’a pas joué en club depuis une saison complète.
L’Argentine se présente au mondial argentin affaiblit, ses prestations décevantes lors de éliminatoires, l’absence des terrains pendant un an de Diego, laissent les observateurs dubitatifs sur le réel niveau des argentins.
Autre preuve des doutes de l’Albiceleste, Alfio BASILE écarte le héros de la coupe du monde 1990, Sergio GOYCOCHEA, responsable pour Basile de trop d’erreurs pendant les éliminatoires. Basile lui préfère ISLAS. 
Comble de l’histoire ISLAS avait refusé d’aller en Italie en 1990 car il refusait de jouer les doublures de PUMPIDO, c’est alors GOYCOCHEA qui le remplace en tant que second portier. Au second match de la coupe du monde italienne PUMPIDO se blesse et GOYCO le remplace amenant son équipe jusqu’en finale brillant lors des séances de tirs aux buts face à la Yougoslavie en ¼ et face à l’Italie en ½.
Mais cette équipe est composée de joueurs brillants, évoluant dans les meilleurs clubs du monde, voici la composition de l’équipe ce 21 juin 1994 à Boston :
ISLAS Luis (voir plus haut)
CACERES Fernando. Panini n’avait pas vu sa sélection par Alfio BASILE, alors que depuis 2 saisons c’est un cadre de l’équipe. Curieux raté de l’éditeur italien. Ici une vignette avec le Réal SARAGOSSE tiré de l’album 95-96.
CHAMOT José, brillant défenseur qui s’illustra à la LAZIO et le MILAN AC avec qui il remporte la ligue des champions en 2003.
RUGGIERI Oscar, le patron de la défense. Champion du monde en 86 et vice champion en 90 avec Diego.
SENSINI Roberto, le roublard, grande carrier en Italie, Udinese, Parma ou la Lazio, il fut néanmoins oublié par PANINI pour cette coupe du monde. Ci contre une vignette avec son premier club en Europe : l’Udinese.
REDONDO Fernando, à une époque où les sélectionneur le laissait jouer avec les cheveux longs. Pour moi l’un des joueurs les plus élégants que j’ai vu sur un terrain. A la fin es années 90 il mènera le Réal de Madrid à plusieurs succès en ligue des champions.
SIMEONE Diego, El cholo (l’énergique mais ce serait plutôt le fougueux qui conviendrait le mieux), 106 sélections avec l’argentine seul AYALA a fait mieux. 
MARADONA Diego. El pibe de Oro
BALBO Abel, serial buteur avec l’Udinese et l’AS Roma, il inscrira pas moins de 143 buts en 304 matchs de Série A avec ces 2 clubs.
BATISTUTA Gabriel, Battigol, il inscrira un triple lors de cette rencontre.
CANNIGIA Claudio, El pajaro (l’oiseau), ami sur le terrain et dans la vie avec Diego, il forme une paire ultra-complémentaire. Il n’ya qu’à se souvenir du but de CANIGGIA face au Brésil en 1/8ème de finale face au Brésil en 90 pour s’en rendre compte. CANIGGIA ne jouera pas la coupe du monde 98 comme son compatriote REDONDO pour les mêmes motifs qui gênait PASSARELLA : des cheveux trop longs !
Si sur le papier basile aligne une constellation d’étoile, la question est de savoir si la mayonnaise va prendre. Et le retour de Diego va faire opérer la magie. L’argentine joue comme dans un rêve et balaye la pauvre Grèce 4-0. Le 3ème but (le dernier de Maradona avec l’argentine) a fait le tour du monde !! après un jeu court à une touche de balle dans un espace réduit, Diego contrôle le ballon à l’entrée de la surface et arme une frappe puissant du gauche en pleine lucarne, vous vous souvenez tous de la suite, Diego courant vers une caméra en hurlant toute sa joie !
Un des plus grands moments de l’histoire de la coupe du monde, on pense tous alors que le Diego de 1986 est de retour et qu’il va emmener les siens jusqu’au sommet.
Le second match confirme cette tendance, l’argentine écarte le redoutable Nigeria (2-1) grâce à un double de Caniggia. Seulement à l’issue de ce match, il ya un contrôle anti-dopage et Diego doit aller pisser dans une petite fiole. Verdict : Positif à l’éphédrine. Diego invoque la bonne foi en affirmant que, victime d'un refroidissement, il avait pris un médicament contenant la substance interdite sur les conseils non pas du médecin de l'équipe d'Argentine mais de son diététicien. Il est vrai qu’en quelques mois ce dernier a fait des miracles pour faire perdre à Diego tous ses kilos superflus.
Le problème c’est que la contre expertise demandé par la Fédération Argentine, révèle des traces de 5 produits illicites (je vous fait grâce de cette liste, ce n’est pas très intéressant) et aucun médicament ne comprend ces cinq substances interdites. Les conclusions s’imposent, Maradona a dû mélanger lui-même plusieurs produits. Il est cependant exact que certains de ces médicaments, et en particulier la Non-pseudo-éphédrine, sont considérés comme des amaigrissants. Il semble probable que Maradona a constitué sa potion dans le but de perdre du poids en vue du Mondial américain.
Le verdict est sans appel Maradona est exclu de la coupe du monde, mettant fin à sa carrière internationale, le joueur mais surtout l’homme aura beaucoup de mal à s’en remettre mais ceci fera l’objet d’un autre chapitre….

4 commentaires:

  1. Avec Maradona, l'argentine remporte ses 2 premiers matchs,sans lui elle perd ses 2 derniers match et s'en va en 1/8ème de finale

    RépondreSupprimer
  2. PoUr moi l'équipe de 1994 était vraiment belle. Avec Diego ils seraient allés très loin....

    RépondreSupprimer
  3. Mais bien sur c'est la meilleure équipe d'Argentine de tous les temps!!!
    Et ce n'est pas de français qui peuvent donner leur avis...
    Ils vont uniquement se souvenir de celles qui ont gagné les mondiales ou les équipes les plus recentes... Mais jamais penserons à cette équipe magique que finalement a passé preque inaperçue après un contrôle possitif de Diego et une elimination trop anticipée...
    Mais bon... C'est bien connu... C'est rare que la
    meilleure équipe gagne la competition.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été sympa j'ai retiré le sondage, mais sache que c'est celle de 1986 qui a devancé d'une courte voix celle de 1998. Tandis que celle de 1994 n'a récolté aucune voix.
    Je suis d'accord avec toi cette équipe était magnifique.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...