Les ratés de Panini pour le mondial

Alors que Raymond DOMENECH et les autres sélectionneurs viennent de donner leurs listes de sélectionnés pour la prochaine coupe du monde, les éditions panini eux ne peuvent pas attendre cette annonce tardive et tous les 4 ans, les responsables de l’édition de l’album du mondial jouent au poker. Dans la dernière édition Raymond a pris à contre-pied les gens de chez Panini avec la non sélection de Karim BENZEMA, voici quelques exemples de ratages pour l’équipe de France.

Florian MAURICE
Flo, comme Karim BENZEMA, quitte l’OL un an avant la coupe du monde et connaitra le même sort que l’attaquant madrilène.
Pourtant tout commence bien au PSG, et Flo MAURICE connait une période d’euphorie comme le reste de l’équipe. Il forme avec Marco SIMONE un duo d’attaque inédit et explosif, derrière eux les pourvoyeurs de ballons sont RAÏ et LEONARDO !! et même quand le PSG fait du PSG (Le PSG oublie que FOURNIER est suspendu pour le match aller du tour préliminaire face au Steaua Bucarest et les parisiens perdent le match sur tapis vert 3-0) l’équipe s’en sort par le jeu. Le match retour reste dans toutes les mémoires avec un PSG retournant cette situation burlesque en remportant le match 5-0 et Flo inscrit le 4ème but, synonyme de qualification, au bout de 30 minutes seulement.
Cependant le duo d’attaquant va se gripper à l’approche de l’hiver et la machine à perdre qu’est le PSG à cette époque va se lancer alors à plein régime et va perdre rapidement toute leur avance en championnat et briller en coupe (doublé coupe de France-coupe de la ligue) un classique maintenant à Paris.
La crise qui accompagne la dégringolade au classement sera fatal à Florian MAURICE, l’attaquant se brouille non seulement avec Marco SIMONE mais aussi avec son président (Charles BIETRY), il ne joue quasiment plus et est transféré au bout d’une saison seulement chez l’ennemi marseillais. Flo manque logiquement alors la coupe du monde, lui qui était considéré avant d’arriver au PSG comme le digne successeur de JPP voit sa carrière internationale partir en fumée !! Pour l’anecdocte, quand Olmeta arriva à l’OL, il surnomma Flo MAURICE « Tintin » à cause de sa houpette, si le gardien corse était arrivé plus tôt entre Rhône et Saône il l’aurait appelé « MILOU » !

Ibrahim BA


Astéroïde du football français !! Les gens qui ont été témoin de son passage éclair au sommet du football européen auraient du faire un vœu car telle une comète, il repartit dans l’anonymat aussi vite qu’il en est sorti.
Joueur prometteur du Havre, il est recruté en 1996 par les girondins de Bordeaux et là il casse la baraque et les reins des adversaires !! Milieu droit son impact est énorme et se fait remarquer par l’Europe entière et intègre rapidement l’équipe de France où il s’impose tout de suite. Il livre pour sa 1ère sélection un récital face au Portugal. Le bordelais signe sur un exploit individuel le seul but du match. La saison suivante alors que tous les clubs européens sont à genoux devant lui, Ibrahim signe alors au prestigieux Milan A.C et là, la magie s’en va et à tout jamais. Plus jamais on ne verra Ibrahim BA réussir un débordement !! Il cire le banc toute la saison, et même si Aimé Jacquet continue de le sélectionner chez les bleus, le résultat est identique, BA a perdu son football en traversant les Alpes. Ce joueur reste une des plus grandes énigmes du football.

José TOURÉ, le brésilien.


En 1986 les bleus sont champions d’Europe, champions olympique et champions intercontinentale (seulement 2 éditions, opposant le vainqueur du championnat d’Europe au vainqueur de la Copa America, la France remporte la 1ère édition en 1985 2-0 face à l’Uruguay et l’Argentine la 2nde aux tirs aux buts face aux Danemark. Cette compétition est remplacée en 1995 par la coupe des confédérations). Le quatuor magique dans la zone de jeu, Platini-Giresse-Tigana-Fernandez, est le meilleur au monde. Seulement en attaque Bernard LACOMBE arrête sa carrière internationale après la victoire de 1984, et ROCHETEAU à ses plus belles années derrière lui. La solution, Henri MICHEL, va la trouver dans une maison qu’il connait bien, au FC NANTES où un certain José TOURE enchante depuis plusieurs mois déjà le public français inscrivant des buts somptueux. Tout le monde se souvient de son but face au PSG en finale de coupe de France 1983. Si vous vous en souvenez pas, vous pouvez le voir avec ce lien :


http://www.dailymotion.com/video/x6ds58_jose-toure-paris-vs-nantes-finale-c_sport

Ce but lui vaut le surnom de Brésilien.
Malheureusement à quelques mois de la coupe du monde, lors d’un match fantastique de coupe d’Europe face à l’Inter de Milan le genou de TOURÉ lâche. Ce soir là on a vécu une scène digne de Tintin et de la Castafiore, où la cantatrice hurle et ensuite le cristal se brise. A la Beaujoire ce fut l’inverse, d’abord ce fut le genou qui se brisa et ensuite on entendit les hurlements !!
Cet épisode mis fin aux espoirs de José de faire le mundial mexicain et laisse aux supporters français beaucoup de regrets. José continuera sa carrière, passant par Bordeaux et Moncao. Il y gonflera son palmarès mais se fera surtout remarqué par sa vie dissolue dans l’alcool et la coke, c’est la chute et pas que dans une verrière. L’histoire de la verrière, pour ceux qui l’ignore n’est pas une métahpore : il fait une chute chez des amis bordelais et passe au travers d’une verrière, pissant le sang et manquant d'y laisser sa peau. José écriera un livre plus tard mais restera flou sur cet épisode, et personne ne sait si il était complètement défoncé ou si il voulait en finir. Puis, bien plus tard, arrive cette nuit noyée sous les cachets et l'alcool qui finira en prison à Tours. "Quatre mois ferme" pour avoir taper sa femme. La question que tout le monde se pose alors, c'est de savoir qu'est ce que le roi de la nuit de Saint Tropez branlait à Tours ??
A sa sortie de prison, il se fera embaucher par Canal +.

5 commentaires:

  1. très bel article j'ignorais que josé Touré avait joué à Moncao. Merci Alex puissant

    RépondreSupprimer
  2. Enfin jouer c'est un bien grand mot, il jouait plus à la roulette au Casino que sur les terrains de la Turbie

    RépondreSupprimer
  3. Ibrahim ba au long de son exil à fait un séjour en Suède à Djurgårdens IF !!Après son départ en 99 du Milan Ac et jusqu'à sa retraite en 2008 il ne sera aligné que 50 fois sur le tarrain en 9 saisons professionelles !!

    RépondreSupprimer
  4. je crois qu'il était réapparu pour le coupe du monde des clubs avec le milan alors qu'on ne savait plus où il était. Un gros gâchis car sa saison à Bordeaux avait été fabuleuse !

    RépondreSupprimer
  5. Il faisait parti de la charrette des 7 en 98, à part Anelka les autres n'ont pas fait beaucoup mieux.

    Difficile de s'en remettre quand on sait qu'on a été à une place prêt d'être champion du monde

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...