Les champions du monde 1998

Que de souvenirs, les bleus champion du monde, ce 12 Juillet 1998, en balayant le Brésil 3-0 les tricolores allaient envahir nos postes de TV pendant des mois, des années, pour nous vendre des petits biscuits, des shampoings, des rasoirs, ou encore prendre des assurances, et j'en passe...
Mais avant de faire toutes les couvertures des magazines people au bras de top-model, d'actrices ou de chanteuses, ils ont tous figurer dans des albums panini. Voici la revue d'effectif du onze tricolore face au Brésil ,au menu cheveux abondants, faces de gamins juvéniles et aucune photo en jet-ski avec un top model s'enlaçant autour des joueurs.

Fabien BARTHEZ
Gardien de but.
Sur cette vignette il évolue à MONACO.
On ne trouve pas de vignette de ces débuts à Toulouse car lorsqu'il signe son premier contrat pro en 1991-92 il est 3ème gardien de l'équipe première et donc ne figure pas sur l'album. Au cours de cette saison (suite aux blessures des 2 autres gardiens) il devient titulaire et multiplie les exploits, à la fin de la saison il sera transféré à l'OM. Voici la raison pour laquelle il n'y a aucun panini de lui dans son 1er club pro.

Lilian THURAM
Arrière droit
Ce défenseur central s'est exilé dans le couloir droit pour pouvoir jouer en Equipe de France car la paire BLANC-DESAILLY est indéboulonnable. L'année précédent la coupe du monde, avec Parme, il sera nommé meilleur joueur du championnat italien ! A  Parme il évolue dans l'axe avec un certain Fabio CANNAVARO et le fait d'être élu meilleur joueur d'un championnat rassemblant à l'époque les meilleurs attaquants d'Europe en dit long sur sa performance et son niveau.

Marcel DESAILLY
Défenseur central
DESAILLY débute sa carrière au FC NANTES, arrivé du GHANA il intègre rapidement le centre de formation où évolue son frère ainé de 7 ans : Seth ADONKOR. Ce dernier est son modèle, joueur ultra athlétique et qui brille dans la grande équipe de Nantes, championne de France en 1983. Seulement ADONKOR ce tue dans un accident de voiture le 18 Novembre 1984, c'est Didier Deschamps qui aura la lourde tâche d'annoncer la nouvelle à son ami Marcel au matin de l'accident.

Franck LEBOEUF
Défenseur central
Des souffrances de sa vie telles que l'arrêt de sa carrière sportive, la perte de son père et son divorce l'ont conduit à la recherche des soutiens psychologiques et spirituels, ayant écouté à Los Angeles les explications de l'enseignement du Bouddha par le leader spirituel tibétain le Dalaï lama, il a compris les significations des quatre nobles vérités auprès desquelles il a trouvé les consolations, les espoirs et les dynamismes de la vie dont il avait tant besoin, ainsi est-il devenu bouddhiste et candidat de KOH LANTHA.

Vincent LIZARAZU
Arrière gauche.

Bien que son prénom de naissance soit « Bixente », les autorités administratives l'enregistreront avec le prénom « Vincent » (équivalent en français de « Bixente » qui est un nom basque). Dans une interview Bixente Lizarazu explique alors que son vrai nom est bien « Bixente ». Il précise : « À l'État Civil, il y a un abruti qui n'a pas voulu mentionner le prénom choisi par mes parents qui est donc Bixente ». Il ajoute ensuite : « Ils ont inscrit la traduction française “Vincent” qui est restée sur ma carte d'identité pendant un moment. Moi, ce prénom là je ne le connais pas. [...] Vincent, je ne sais pas qui c'est. »
En 1995, Lizarazu obtiendra à force de procédures judiciaires, le droit de s'appeler « Bixente », qui deviendra dès lors son prénom officiel sur sa carte d'identité.

Christian KAREMBEU
Mileu défensif
Exemple parfait du champion du monde qui fréquente les mannequins. Aujourd'hui investisseur dans la boulangerie industrielle, lorsqu'il était joueur, à chacune de ses nombreuses sélections en Équipe de France, il a toujours refusé de chanter La Marseillaise, en référence au passé colonial de la France dans sa région, la Nouvelle-Calédonie. Son arrière-grand-père paternel faisait notamment partie des kanaks exhibés au Jardin d'acclimatation lors de l'Exposition coloniale de 1931.


Didier DESCHAMPS
Milieu défensif
À la suite d'un court passage au rugby dans le club du Biarritz Olympique, l'Aviron bayonnais est son premier club amateur de football. Didier Deschamps déclare en 1985 : « J'ai arrêté le rugby lorsque je me suis aperçu qu'autour de moi, ils étaient beaucoup plus grands. ». Il intègre le centre de formation de Nantes et jouera son premier match en 1ère division à 17 ans.

Emmanuel PETIT
Milieu défensif
Le pote de ZIDANE ! Une photo à ses tous débuts à MONACO. Alors qu'il à 15 ans, il est repéré par Arsène WENGER. Pendant 4 ans il apprend ses gammes au centre de formation et à 19 ans il intègre l'équipe première alors championne de France. Il fait sensation et intègre l'Equipe de France seulement un an après ses débuts pro. PLATINI le convoque à l'EURO 92 mais il ne joue pas une seule minute, suit une traversée du désert jusqu' à l'arrivée de TIGANA à MONACO, qui le relance en le stabilisant dans un poste de milieu relayeur. PETIT est énorme et MONACO redevient champion de FRANCE en 97, Il part ensuite à Arsenal et réalise le doublé. JACQUET le rapelle en équipe de France où il s'impose comme titulaire et, à mon sens, il a été le meilleur joueur de cette finale.

Zinédine ZIDANE
Milieu offensif
Vignette lors de ses débuts à l'AS CANNES.
Au centre de formation de Cannes il percera sous les ordres d'un certain Guy LACOMBE et c'est Jean FERNANDEZ qui le lancera dans le grand bain du monde professionnel. Pour son 1er but en première division, le président de Cannes, PEDRETTI, lui offre une Peugeot 205 comme il lui avait promis. Aujourd'hui pour un match d'exhibition, ZIZOU demande pas moins de 300 000 €.

Youri DJORKAEFF
Neuf et demi
Fils de TCHOUKI (43 séléctions et ancien capitaine de l'équipe de France), YOURI n'a jamais changé de visage tout au long de sa prolifique carrière. Il débute en 1985 à Grenoble en division 2 et met à terme à sa carrière en 2006 avec les New York Métro Star en 2006. Soit 21 saisons de professionnalisme.

Stéphane GUIVARC'H
Avant centre
Meilleur buteur du championnat de France les 2 saisons précédent la coupe du monde (avec Rennes et Auxerre) il ne marquera pas pendant la coupe du monde et surtout pendant cette finale où il multiplia les face à face avec TAFFAREL. GUIVARC'H débute à BREST en 1989 mais la chute du club et la perte de son statut professionnel (voir l'article sur la chute du Brest Armorique : http://oldschoolpanini.blogspot.com/2010/05/stade-brestois-chapitre-trois-la-chute.html) le font partir à Guiguamp. A Guiguamp il brille et Guy ROUX le remarque. Arrivé dans l'Yonne les débuts sont difficiles mais Guy ROUX continue de croire en lui et le prête à Rennes plutôt que de le transférer : pari gagnant du bourguignon. Meilleur buteur du championnat avec Rennes, il revient à Auxerre où il termine une seconde fois consécutive en tête des buteurs. Ces performances lui ouvre les portes de l'équipe de France. Après la coupe du monde il part en Ecosse mais ne s'impose pas. Guy Roux le fait alors revenir à Auxerre où il effectue un bon retour mais l'ascension de Djibrill CISSE le relaye sur le banc de touche. Il décide alors de retourner en Bretagne, à Guinguamp mais une grave blessure lui fait raccrocher les crampons.
Aujourd'hui GUIVARC'H s'est mis à son compte et gère sa société de piscine en Bretagne.







2 commentaires:

  1. Petit il a 15 ans sur la photo c'est pas possible !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci de l'anecdote sur Lizarazu
    Je la connaissais
    Lors d'un match Caen - Bordeaux (à l'époque de cette photo), je l'avais même interpellé par son prénom de l'époque (Vincent) pour lui demander un autographe.
    Il était alors un grand espoir de Bordeaux et je l'avais déjà remarqué
    En tout cas quand je l'ai appelé Vincent ben il s'est retourné :D

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...