José ANIGO

Si tout le monde aujourd’hui connait le dirigeant, peu savent qu’ANIGO a été joueur d’une des équipes les plus populaires de l’histoire de l’OM.
José ANIGO entra dans la légende de l’OM dans les années 80 en faisant partie de l’équipe des Minots. Saison 1980-81 : l’OM est en division 2 et  n’y arrive pas. Relégable toute la saison, le club phocéen coule en silence ou presque. En Avril 1981, l’OM est placé en liquidation judiciaire. Tous les joueurs et le personnel sont mis au chômage, même Albert Batteux, l'ancien entraîneur mythique du grand Stade de Reims des années 1950 que l'on avait supplié de venir quelques mois plus tôt et qui devait bien regretter d'avoir tenté l'aventure.
La direction du club décide de mener une politique de promotion des jeunes en intégrant dans l'équipe première les « Minots », vainqueurs de la coupe Gambardella deux ans plus tôt, où figurent notamment José Anigo, Éric Di Meco ou encore Jean-Charles De Bono. Ce que personne n'aurait pu prévoir, c'est qu'avec ces gamins, cet OM de l'An II n'allait perdre aucune des six rencontres restant à disputer. Ces jeunes évitent la relégation en troisième division, battant même Montpellier champion de D2 et futur promu (3-1).Les joueurs de Roland Gransart, sur leur lancée, alignèrent une série de vingt rencontres sans défaite et manquèrent de peu la montée au cours de l'exercice suivant (1981-82), détruisant au passage une idée reçue voulant que les vedettes seules remplissent le Stade Vélodrome (alors que seuls comptent, en fait, les résultats). Le mouvement de renouveau était irréversible.
Leur persévérance allait être récompensée : au printemps de 1984, l'OM 1er de son groupe disait adieu à la Division 2 après quatre saisons de purgatoire. les risques pris en début d'exercice s'étaient révélés payants et l'apport de joueurs d'expérience, déterminant pour épauler les Lévy, Lopez, Anigo, De Bono, Francini, Marc Pascal, petits juniors devenus grands. Anigo était un défenseur rugueux et dur sur l’homme mais pas assez pour rester dans l’OM de Tapie qui préféra des charnières Forster-Le Roux ou encore Boli-Mozer.

2 commentaires:

  1. ohhhhhhhhhhhhhh josééééééééééééé
    tu vas faire parti de la mafia marseillaise Alex avec un article comme ça

    RépondreSupprimer
  2. t'as vu ça ! comment je suis impartial.
    Et tu verras des trésors de l'OM j'en ai encore plein

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...