Euro 1980 ITALIE - Chapitre deux

BELGIQUE : Premier coup d'eclat des diables rouges

A la fin des années 70 (A partir de1976 pour être précis) les clubs belges brillent sur la scène Européenne.
Anderlecht remporte à deux reprises la Coupe des vainqueurs de coupes (1976 et 1978) tandis que le club Bruges lui échoue deux fois en finale (finaliste en UEFA en 1976 et finaliste de la coupe des champions en 1978). C’est justement en 1976 que Guy THIS est nommé sélectionneur de la Belgique.
Il restera à ce poste jusqu’en 1989, durant toute cette période, la Belgique va se qualifier pour tous les grands rendez vous internationaux, réalisant des coups d’éclats et devenir : « LES DIABLES ROUGES ».
Le premier à lieu lors du championnat d’Europe 1980.
Les Belges réalisent leur premier coup d'éclat lors du Championnat d'Europe de football 1980 en parvenant en finale, en lieu et place de l'Italie qui évolue pourtant chez elle. Au premier tour, l’équipe de Belgique fait 1-1 contre l’Angleterre (but de Jan Ceulemans), puis bat sur le score de 2-1 l’Espagne (buts de Julien Cools et d’Éric Gerets) et fait 0-0 contre l‘Italie. Les Diables Rouges entraînés par Guy Thys s'inclineront de justesse en finale contre la RFA (2-1, doublé de Horst Hrubesch) malgré le but de René Vandereycken. Cela constitue la meilleure performance de la Belgique lors d’un championnat d’Europe des Nations de football.
Voici une sélection des joueurs qui ont brillé durant cet Euro Italien et qui a ouvert une décennie faste pour l’équipe nationale belge et à tout seigneur tout honneur au débute par le sélectionneur des diables rouges.

Guy THIS


Séléectionneur de 1976 à 1989

Il dirigera 101 fois les Diables Rouges pour 45 victoires

Eric GERETS


Le lion de REKEM
86 Sélections de 1975 à 1991 pour 2 buts dont un face à l’Espagne lors de cet Euro.

1er Belge vainqueur de la coupe d’Europe des champions

Jan CEULEMANS


« CAJE » est le recordman de sélections en Belgique avec 96 caps et 23 buts.

Buteur hors pair, il inscrit 228 buts avec le Club Bruges en 408 matchs.
René VANDEREYCKEN


Entre 1975 et 1986, il joue 50 matchs avec les Diables Rouges et marqué 3 buts dont celui de la finale perdue de l'Euro 1980.
Erwin VANDENBERGH


VANDENBERH jouera 48 fois pour la Belgique et inscrira 20 buts.
S’il est un incroyable buteur en Belgique (252 buts en 425 matchs) il n’arrive pas à s’imposer en France lors de son passage au LOSC et retourne finir sa carrière en Belgique.
Michel RENQUIN


55 Sélections de 1976 à 1987
Luc MILLECAMPS


Défenseur, 35 sélections de 1979 à 1983
Théo CUSTERS


10 Sélections mais ne jouera pas à l’Euro 80. THIS lui préférant PFAFF comme portier et prenant à contre pied les éditions PANINI.

11 commentaires:

  1. Le déclin de cette grande nation de football reste pour moi une des plus grandes énigmes du foot moderne ... Merci Alex de leur rendre hommage

    RépondreSupprimer
  2. VANDENBERGH, il a été condamné à la taule avec sursis pour une sombre affaire de fraude et faux en écriture. En fait dans le cadre de son divorce houleux il aurait falsifié 80 fonds de placement auprès de banques. Il aurait ensuite transmis ces versions falsifiées à son ex-femme et à son fils.
    Pas mal ?

    RépondreSupprimer
  3. Bientôt je ferais un post sur le braqueur et ancien portier des Girondins : Gilbert Bodart.
    Au départ je voulais faire un petit hommage au foot belge et ça va se terminer par une galerie de taulards, lol

    RépondreSupprimer
  4. Bodart...bel exemple pour la jeunesse !!

    très bel article Alex !!

    RépondreSupprimer
  5. En ce qui concerne Vandenbergh, son fils Kevin (qui joue en hollande) ne lui adresse plus la parole (tribunaux etc) et Gilbert (c un gars du coin donc je peux l'appeler par son prénom ;-) )entraine Limont un club de 3eme provinciale (une régionale en France je pense)

    RépondreSupprimer
  6. Bienvenu David et je savais que tes commentaires allaient éclairer ce blog !!
    Tu m'avais raconté que tu connaissais BODART dans certaines circonstances je te laisserais raconter ça toi même mais ça me fait beaucoup rire

    RépondreSupprimer
  7. Sur l'affaire VANDENBERGH, le principal intéressé a fait cette déclaration après sa condamnation :
    « Je n'y comprends rien, je suis innocent. Le tribunal n'a tenu compte que de leur version (sa femme et son fils). Personne ne comprend pourquoi Kevin (son fils) a fait cela. Si mon père avait gardé tout le capital lors d'un divorce - ce que je n'ai pas fait ! - jamais je ne songerais à le citer en justice. On m'appelle un escroc et c'est faux ! S'il était un petit malheureux, je dirais encore, mais mon fils - je ne sais d'ailleurs pas si je l'appellerai encore ainsi - a tout ce qu'il lui faut. »
    Chaud les relations père-fils !!

    RépondreSupprimer
  8. c est vrai ce que dit max , quel énigme de ne pas les revoir depuis des années

    RépondreSupprimer
  9. L'arrêt Bosman a vraiment flingué la Jupiter League !!
    heureusement qu'on est là pour le faire revivre

    RépondreSupprimer
  10. Ce qui a perdu Theo Custers est primo Jean Marie Pfaff un gardien comme il ne s´en fait plus et secundo le match contre la Pologne en coupe du monde il jouait à l´espanol de barcelone et s´est retrouvé à KV Mechelen ou FC Malines

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...